20 novembre 2010

Interdits, même tenus en laisse

N'empêche qu'ils ont bien attendu que je sois à la caisse pour me dire que j'avais pas le droit de faire rentrer un chien. C'est bizarre pourtant, il me semble que la dame de l'accueil et le vigile avait parfaitement vu mon chien. Ah mais oui, il fallait d'abord être sûr que je paye avant de venir rouspéter.

Et bien même dans l'inégalité, je suis ressortie plus fière du magasin avec mon gentil chien "interdit" que tous ces parents avec leurs gosses exécrables "autorisés".

Strip qui me permet aussi par ailleurs d'annoncer que dorénavant Tia vit avec moi à Châteauroux!!

SP_A0447