21 février 2015

Dreamologie, séance 2

Bon alors procédons à l'analyse: 

Dans le rêve, Jane Eyre me fait réciter un truc en Anglais. Devant elle, je bafouille, je n'arrive pas à prononcer (très probable que j'ai marmonné dans mon sommeil et que je me sois entendue dans le rêve). Sévère, j'ai l'impression qu'elle ne comprend rien à ce que je raconte et je me sens très mal à l'aise.

Bon Jane Eyre, c'était ce qu'on avait étudié au Capes, par déformation au lieu d'être l'objet d'étude elle est devenue le professeur (ce qui est logique puisqu'elle est gouvernante et enseignante particulière dans le roman). L'oral d'Anglais, c'était ma bête noire, tout le monde me disait que j'allais me planter à cause de mon accent, d'où le bafouillement, la sensation d'échec. Sensation d'echec qui peut être aussi assimilée à mon expérience de professeur, qui a découlée du Capes, et dont j'avais reparlé récemment dans mon coup de gueule contre l'éducation nationale. Jane Eyre peut alors être assimilée à un membre du jury, puis par extension à une inspectrice, particulièrement une qui m'a saquée et dont le rapport à suffit à me poursuivre deux années de suite et à influencer sur la décision finale de ne pas me valider. De plus en ratant mon stage, j'ai vraiment raté mon Capes, car même en obtenant le concours, je n'ai pas eu le diplôme (qui s'obtient après réussite du stage).

Mon inconscient me ramène donc à quelque chose que je n'ai toujours pas réussi à digérer. Est-ce qu'il essaie de me montrer que tout c'était perdu d'avance et que j'aurais mieux fait de rater mon concours? Ou plutôt qu'il faut que j'accepte que j'ai une part de responsabilité dans mon échec, mon oral n'étant pas au point?

Auquel cas mon inconscient est un putain d'enfoiré qui aime mettre le doigt là où ça fait bien mal!

11 janvier 2010

Las, ou variation sur le thème de la muse absente (version très Charlotte Brontë)

Las__

Ne prenez pas cette note trop au sérieux, en fait bizarrement depuis que j'ai décidé de la faire je suis à nouveau en avance pour mes notes et imspirée. C'était je crois une étape à franchir pour se poser et aller de l'avant!!

Il faut dire aussi que les débats à la noix qui éclosent sur la Brouette sur la médiocrité de nombreux blogs, dont le mien, m'ont mine de rien mis un peu la pression (alors comme ça, poster souvent, c'est pas bien parce qu'on fait de la merde? Je sais que mes strips sont plutôt inégaux ces derniers temps, mais pour un moins bien, il y a en quand même pour rattraper derrière. Non, oui? Perso je ne crois pas qu'en postant moins je ferais quelque chose de mieux, par contre, je prendrais goût à la fainéantise et finirais par poster une fois par an). Ce qui est surtout dur c'est de mener plusieurs fronts en même temps, et c'est sûr qu'arrivera un moment où je saturerais, mais tant qu'il n'est pas atteint, que je vis encore, et que mon ordi ne plante pas, rien ne m'empêchera de poster ma médiocrité ici tous les deux jours, pour vous, les gens qui me lisaient et que j'espère distraire un peu.

PS: rien à voir mais j'espère que mes pattes de mouche sont lisibles!!

07 janvier 2010

Et ça veut devenir prof!?

Et aussi à "on prend l'ascenseur réservé aux profs". Bref après 5h de bouillage de cerveau intensif, on ne peut pas être dans son état normal.

L'anecdocte commence à dater, mais il fallait que je trouve le courage de dessiner un escalier (vive photoshop, parce que si j'avais fait ça au crayon et à la règle comme je m'étais dite au début.... c'est très bien l'outil forme "trait" pour les feignasses comme moi... Par contre allez pas vous amuser à chercher si la perspective est juste hein... même en m'appliquant pendant des heures je me rate...).

10 décembre 2009

En ce moment, ya ces trois-là...

CAPES

Un peu private joke j'avoue quand on n'est pas à l'IUFM. Bon je vous aide:

SP_A0154