28 mars 2015

Araignée, Conte démoralisant - Page 3

Bon je suis entrée dans la phase gros doutes sur ce projet.... J'aime pas poster des trucs que je trouve moyen sur le blog (oui bon ce sera pas la première fois, mais pour le coup graphiquement ça me va pas ces planches..). En même temps si je ne teste pas les choses ici, je ne les testerai jamais.

Donc pour le moment je me tâte à vous faire une page pour la semaine prochaine, sachant que je vais pas trop avoir de temps pour bien y réfléchir, ou bien plutôt faire des tests pour une version de cette histoire sous forme de conte illustré pour adultes....

Bon et sinon vous allez voir l'attaque la plus minable du Pokémon de type Vieille Nourrice:

Et sinon les gens, je suis à Des Calanques et des Bulles ce week-end, viendez donc me faire un coucou au stand!

14 mars 2015

Araignée, conte démoralisant

Frappée par l'inspiration comme jamais (un peu comme JK Rowling dans le train Manchester-Londres), m'est venue la semaine dernière tout un scénario de conte un peu glauque. Dans ces cas-là, la tradition veut qu'on note les idées qui déferlent avant de les oublier, ce que je fis. Le problème était que je visualisais aussi un univers (entre Tim Burton et Reine Beauté), et qu'il a donc fallu que je me mettes à dessiner.

La fulgurance et l'envergure du projet dans lequel je me suis lancée par rapport aux thèmes et aux ambiances que j'aborde habituellement me faisant craindre que ce projet retourne dans l'oubli aussi vite qu'il était apparu, j'ai pris la résolution de le publier, une fois par semaine, sur ce blog, ce qui m'imposera un rythme (j'ai compté qu'à une page par semaine je pouvais espérer le terminer dans un an). La principale cause d'abandon du projet est la peur de ne pas du tout réussir graphiquement à rendre ce que j'espérais. Donc ce que ej poste ici servira surtout d'aide pour développer le scénario en détail et trouver un premier storyboard (rien donc qui sera définitif si je devais réussir à la terminer et à envisager de la publier). Vos avis compteront aussi s'ils sont constructifs. Je préviens néanmoins que les plus jeunes et les plus sensibles pourraient ne pas apprécier la noirceur du propos (ce n'est pas pour rien que je le sous-titre "conte démoralisant").

Je vous présente donc la première page d'Araignée: