11 mars 2015

Jargon Poético-Hospitalier

Parce que dans le médico-social, on cause bien d'abord!! Enfin on essaie, parce qu'on tend plus vers le prosaïque (non pas Prozac, prozaïque) au quotidien.

04 mars 2015

Tiens la madame elle a changé...

C'est surtout quand je suis en festival que je me pose des questions. J'ai beau mettre Réflexions Affligeantes à un bout, et Red Eye à l'autre, les enfants ils feuillettent toujours celui qu'il faut pas. Alors quand je vais devoir attirer les plus petits avec mes projets jeunesse en cours, je sens que ej vais créer des incidents diplomatiques.

En attendant, j'en ai profité pour arranger mon portfolio qui était tout moche, j'ai fait un peu du tri là-dedans et redéfini les catégories pour que ça fasse moins vrac, et même que j'ai refait un CV mieux que l'ancien, que certains trouvaient assez mal foutu à juste titre:

 

25 février 2015

Quand ta soeur est trop contente pour toi que tu aies maigri...

Bon sinon, absolument rien à voir, mais aujourd'hui ya HORNS qui sort en DVD!

21 février 2015

Dreamologie, séance 2

Bon alors procédons à l'analyse: 

Dans le rêve, Jane Eyre me fait réciter un truc en Anglais. Devant elle, je bafouille, je n'arrive pas à prononcer (très probable que j'ai marmonné dans mon sommeil et que je me sois entendue dans le rêve). Sévère, j'ai l'impression qu'elle ne comprend rien à ce que je raconte et je me sens très mal à l'aise.

Bon Jane Eyre, c'était ce qu'on avait étudié au Capes, par déformation au lieu d'être l'objet d'étude elle est devenue le professeur (ce qui est logique puisqu'elle est gouvernante et enseignante particulière dans le roman). L'oral d'Anglais, c'était ma bête noire, tout le monde me disait que j'allais me planter à cause de mon accent, d'où le bafouillement, la sensation d'échec. Sensation d'echec qui peut être aussi assimilée à mon expérience de professeur, qui a découlée du Capes, et dont j'avais reparlé récemment dans mon coup de gueule contre l'éducation nationale. Jane Eyre peut alors être assimilée à un membre du jury, puis par extension à une inspectrice, particulièrement une qui m'a saquée et dont le rapport à suffit à me poursuivre deux années de suite et à influencer sur la décision finale de ne pas me valider. De plus en ratant mon stage, j'ai vraiment raté mon Capes, car même en obtenant le concours, je n'ai pas eu le diplôme (qui s'obtient après réussite du stage).

Mon inconscient me ramène donc à quelque chose que je n'ai toujours pas réussi à digérer. Est-ce qu'il essaie de me montrer que tout c'était perdu d'avance et que j'aurais mieux fait de rater mon concours? Ou plutôt qu'il faut que j'accepte que j'ai une part de responsabilité dans mon échec, mon oral n'étant pas au point?

Auquel cas mon inconscient est un putain d'enfoiré qui aime mettre le doigt là où ça fait bien mal!

14 février 2015

Apologie de la merde

Oui je deviens peut-être un peu parano, mais j'en ai tellement marre d'en entendre parler sur les réseaux sociaux et à la télé que j'ai pas besoin que mon impirmante s'y mette aussi!

11 février 2015

Bon, ça, c'est dit...

Cecei explique le titre du strip précédent.